Jean-Louis Vincendeau et le Currer Bell College

Longtemps attendu, le second confinement donne enfin l’occasion de publier une série d’images que Jean-Louis Vincendeau qu’il a réalisé au cours des six derniers mois.

Ces minuscules installations, souvent temporaires, constituent des belles réflexions poétiques et éphémères, faisant souvent référence à la littérature lue, ou à l’art vu. Non dépourvues d’humour, elles sont réalisées avec des matériaux trouvés, qu’ils soient d’origine humaine ou naturelle, et soigneusement positionnées dans de minuscules environnements théâtraux, généralement sur un fond d’une ou deux couleurs vives. En fait, ils semblent être des haïkus visuels, nous invitant à prendre un moment, à nous asseoir, à regarder et à nous émerveiller.

Ils sont combinés avec des impressions écrit à l’occasion de la dernière visite du Currer Bell College à Paris.

Suite à la précédente réunion le jeudi 19 septembre 2019 au café « Le Rouquet », café fréquenté par René Daumal et Patti Smith.

Réunion du Currer Bell College du mercredi 21 octobre 2020 au café restaurant « Le Cavalier Bleu » à Paris :

Formé à Munich en 1911, le Cavalier bleu (Blaue Reiter en allemand) est un groupe de l’avant-garde expressionniste. Vassily Kandinsky et Franz Marc en sont les figures de proue.

Bien avant cela : en 1622, lors de la guerre de Guyenne, le jeune roi Louis XIII, modestement accompagné de ses écuyers Pontis et Baradas, se trouva fortuitement contraint de passer la nuit dans le château du chevalier d’Auberhodes.  Pendant son sommeil le roi fit un songe initiatique, qui le conduisit à charger le chevalier d’une mission secrète liée au salut du royaume, et le jeune gentilhomme habillé de bleu devint le cavalier bleu. Ce songe a depuis fait l’objet d’un livre d’Henry Montaigu.

Arthur Danto lit un livre de Muriel Spark, « Le bel âge de Miss Brodie », dans ce roman, sœur Hélène de la Transfiguration – autrefois Sandy Stranger, une teenager et élève friponne d’Edimbourg – est censée avoir écrit un livre appelé « La transfiguration du banal ». Arthur Danto est intrigué par ce titre et écrit à Muriel Spark pour lui demander l’autorisation de l’utiliser. Elle accepte et ainsi ce qui était une fiction devint réalité.

Nous avons visité l’exposition liée au Prix Marcel Duchamp, sur les quatre artistes restant en lice notre préférence va à Hicham Berrada.

Visité également l’exposition Martin Barré sobre et pertinente : un moment fort de la journée…

JLV

Le Currer Bell College se réunissait à nouveau comme chaque année – au départ, il était prévu de visiter à nouveau le célèbre café “Le Rouquet”, mais les circonstances ont amené le College dans un autre établissement, “Le Cavalier Bleu”. Nommé d’après le célèbre tableau de Wassily Kandinsky, le café ne semblait pas très différent des autres cafés-restaurants parisiens, mais en fait, il était un lieu de rencontre important pour les artistes, les écrivains et les scientifiques. Ce fut également le cas le matin du 21 octobre 2020, puisque la réunion du Currer Bell College fut d’abord précédée par une rencontre avec le duo d’artistes Hantu qui préparait une importante exposition personnelle à Paris. Après avoir discuté des détails nécessaires, le Currer Bell College est passé à l’ordre du jour et a commandé son déjeuner. Ils se sont ensuite rendus au Centre Pompidou pour le Prix Marcel Duchamp qui, selon eux, aurait dû être décerné à Hicham Berrada. Mais plus importante encore est la rétrospective de Martin Barré qui nous a surpris par son accrochage et sa finesse. Malheureusement, le Currer Bell College avait prévu une visite à la Paris-Asia Fair dans l’après-midi. Hormis un arrêt à l’Élysée Saint-Honoré, il ne faut pas en dire plus à ce sujet. Cependant, la journée s’est terminée par une belle promenade automnale via le boulevard Hausmann jusqu’à la gare Saint Lazare où ils ont pu apprécier au loin la Pagode qui aurait certainement valu plus que la foire, passer par le musée Jaquemart-André où était exposée une exposition Turner et le long de l’église Saint-Martin. Une fois arrivés à la gare, les membres du Currer Bell College ont fait leurs adieux avec émotion, incertains quant à la date de la prochaine réunion mais fermement convaincus qu’elle aurait certainement lieu.

ED

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: